Comment devenir papa a fait de moi un meilleur entrepreneur ?

J’ai appris que j’allais devenir papa le 04 décembre 2012. Une nouvelle qui m’a rempli de joie bien qu’un brin inquiet sur ce nouveau rôle qui s’offrait à moi. Malheureusement, quelques mois plus tard mes associés et moi même nous nous séparions et comme toute séparation, ce n’est jamais bien simple. Tous les plans sur la comète que je m’étais fait tombaient à l’eau et il fallait vite rebondir car ma petite princesse n’allait pas tarder à pointer le bout de son nez.

Devenir papa est pour moi la plus belle leçon de vie et d’humilité que j’ai pu avoir. Cela peut paraître cliché mais je pense que j’ai plus appris d’elle qu’elle n’a appris de moi.

De ces 4 ans en tant que papa, j’ai retenu ces quelques leçons importantes.

La curiosité

Étrangement, c’est quelque chose qui se perd à l’école selon moi. On perd cette habitude de poser des questions parce qu’on estime qu’elles sont bêtes et que le groupe (la classe, les collégues, l’entourage) va se moquer de nous.

Avec Emilie, c’est simple. Si elle a une question, elle la pose et elle va au fond des choses. Elle n’hésite pas à demander pourquoi jusqu’à obtenir la réponse qu’elle attends.

Malheureusement, c’est quelque chose que l’on perd de plus en plus. Je le vois auprès des étudiants, des stagiaires ou même parfois auprès d’entrepreneurs, la curiosité n’est plus là.

A quand remonte la dernière fois où vous avez dit je ne sais pas ?

Je me rappelle quand j’avais 15 ans, j’avais très peu d’internet et mes seuls ressources pour apprendre à programmer c’était des cours que je prennais à droite et à gauche et la plupart du temps en anglais. J’avais même commencer en essayant de faire des cracks de shareware que j’adorerai, j’avais essayé de faire un dock (à la beOS) et un Zelda en Visual Basic (cruel choix de langage).

Certes, ces projets n’ont jamais abouti (mais ils m’ont servi à obtenir mon premier stage de BTS) mais j’ai énormément appris de ces projets. Si je n’avais pas eu cette curiosité au départ, je n’aurai sans doute jamais été dans ce secteur d’activité, je n’aurai jamais fait toutes ces rencontres, jamais trouvé le courage de partir 3 ans sur Paris…

“Vous ne pouvez pas relier les points en regardant en avant ; vous pouvez les seulement connecter en regardant en arrière. Il faut donc faire confiance que les points se connecteront en quelque sorte dans votre avenir. Vous devez faire confiance à quelque chose — vos boyaux, vie, destin, karma, quel que soit la chose en laquelle vous croyez. Cette approche ne m’a jamais laissé tomber, et il a fait toute la différence dans ma vie. “— Steve Jobs

La curiosité implique d’accepter aussi qu’on peut se former toute sa vie. Nous avons à disposition la plus grande bibliothèque du monde avec à portée des main des connaissances et des personnalités imminentes toujours disponible pour nous épauler.

Gardez votre âme d’enfant et continuez d’explorer le monde.

Respectez votre temps et celui des autres, utilisez le consciencieusement

En tant qu’entrepreneur, pour obtenir le meilleur de chaque journée, il faut être en mesure de pouvoir faire le tri dans sa liste des tâches entre ce qui a un impact faible et ce qui a un impact majeur sur vos projets et les projets de vos clients.

Appliquer cette régle pour moi était primordiale car je gardais ma fille le matin après les 3 mois de congé parentale de ma compagne.

Au départ, cela a été très compliqué car je restais concentré sur cette régle de terminer le maximum de tâches sauf que le plus souvent ces tâches n’avaient qu’un impact mineur sur les projets de mes clients.

Pour m’en sortir, j’ai développé une petite routine en fin de journée qui consiste à faire le point sur les projets en cours et à sortir 3 tâches importantes à réaliser absolument le lendemain.

Pour vous aider, il existe pleins de produits qui vous permettent de développer une routine plutôt sympa comme le journal des succès, the freedom journal, etc…

Gardez son calme en toute circonstance

Très souvent, les choses ne vont pas dans le sens que l’on voudrait. Encore plus quand on est parent. La sieste qui devait durer 3h, ne dure finalement qu’une heure et tout votre “planning” s’écroule.

Qui n’a pas connu des coups de stress même avec la meilleure organisation possible ?

Difficile de garder son calme et ne pas stresser. Malheureusement, il n’y a rien d’autre à faire que de laisser les choses se faire et pourquoi pas adopter la méditation pour se relaxer (Avec des applications comme Petit Bambou par exemple).

Faites ce que vous dites, soyez le prescripteur de vos propres règles

En tant que parents, nous avons tout un tas de règles qu’on impose à nos enfants mais que nous appliquons pas ou peu : “mangez 5 fruits et légumes par jour”, “ne regarde pas trop de télé”, etc…

Comment voulez-vous que votre enfant applique quoique ce soit si vous n’êtes pas un modèle duplicable ?

Il faut bien comprendre que chaque action, chaque parole (et donc même vos f*ck), chaque geste va être absorbé par votre enfant.

Ce n’est que quand on a commencé à manger sainement, qu’Emilie a adoptée le fait de manger des légumes, des fruits, etc… (bien qu’elle soit fan des tomates crues depuis qu’elle a des dents)

C’est pareil dans le monde de l’entreprise, vos actions, vos process, la façon dont vous traitez vos clients vont être le canevas qui va être dupliquer par vos collaborateurs. Si vous n’êtes pas le premier à le faire, il y a peu de chances que les autres le fassent même si vous haussez le ton !

Sachez dire NON et définir vos priorités

Dans la vie d’un entrepreneur et d’un parent, il ne peut y avoir deux priorités numéro 1. Vous devez absolument vous focaliser sur l’essentiel.

Pour cela, il faut apprendre à dire et à accepter aussi le NON.

J’ai du apprendre à utiliser ce mot tabou quand je recevais des briefs de projets (“je veux faire le prochain facebook mais avec le budget de la pizzeria du coin”) qui n’était pas compatible avec mes valeurs et ma ligne de conduite.

Il faut établir vos priorités simplement :

  • Quels sont mes valeurs ? (Est-ce que je travaille avec tout type de client ?)
  • Quels est mon type de client idéal ?
  • En dessous de quel budget, je refuse tout projet ?
  • Etc…

Vous verrez qu’il sera plus facile de dire NON, de vous respectez, de respectez votre temps de disponible.

Si vous acceptez tout et n’importe quoi, il sera difficile ensuite de faire machine arrière et votre vie de famille va en pâtir.

“Je me regarde dans le miroir chaque matin et je me demande “Si aujourd’hui était mon dernier jour, est-ce que j’aurais envie de faire ce que je m’apprête à faire aujourd’hui ?” Et si la réponse est non plusieurs jours d’affilée, je sais que je dois changer quelque chose.” — Steve Jobs

Vos relations font toute la différence

Comme on ne choisit pas ses associés à la légère, il est indispensable d’avoir un partenaire que vous pourrez épauler et qui saura vous accompagner dans cette nouvelle aventure.

Il est indispensable de bien s’entourer pour réussir dans tout ce qu’on entreprends. Si vous êtes dans un cercle plutôt négatif, qui se plaint beaucoup vous allez avoir du mal à éléver votre enfant positivement.

Pour votre entreprise, c’est la même chose. Si vous vous associez aux mauvaises personnes (dans le sens où qu’ils ne s’accordent pas avec vos valeurs parce qu’ils sont des vils et méchants personnages), vous recrutez le mauvais développeur, il y a 100% de chance que cela affecte durablement votre business.

Soyez innovants

Quand j’ai commencé à garder ma fille, tout le monde me disait que combiner le travail, la vie de famille, ma vie de couple ça serait mission impossible…

Comme je suis un peu tête de mule, je me suis dis que c’était forcément possible avec quelques sacrifices c’est sûr mais largement envisageable.

Et bien vous savez quoi ? L’année où j’ai gardé ma fille (jusqu’à ses 1 an 1/2), c’est l’année où mon chiffre d’affaires a été multiplié par 3, où j’ai pu enfin me remettre à la lecture et surtout profiter de ma fille qui grandissait.

Alors oui j’ai du sortir de ma zone de confort, cherchez des clients dans une autre timezone (France Métropolitaine par exemple où avec le décallage horaire on est -2 ou -3h), adaptez mon emploi du temps (être 100% disponible à partir de 14h30, le temps que la maman d’Emilie rentre du travail) et changez mes habitudes mais ça a payé.

Ne restons pas enfermés dans des régles prédéfinis qui ne veulent rien dire. Tant que cela ne pénalise ni votre vie de famille ni votre business, foncez ! Vous serez surpris des résultats !

Vous allez en parler non stop

Quand on devient parent, tout devient génial. On parle de notre enfant non stop comme si c’était la huitième merveille du monde. Même les changements de couches sont des sujets de conversation… Au risque souvent de finir par ennuyer nos amis qui eux ne sont pas encore parents.

Quand vous avez une entreprise c’est un peu pareil, vous parlez de tout, de l’innovation, des changements dans l’air (coucou les robots), etc… avec les mêmes effets : vous allez souler votre entourage.

Tout simplement parce que ces deux éléments vous rendent fier et heureux et qu’on a envie de le partager avec le monde entier. Mais modérons un peu notre enthouiasme parfois…

Et vous quels sont les choses que vous avez apprises depuis que vous êtes parents ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *